Indice québec 30
2041,29
-0,52 %
INSTITUT DE RECHERCHE EN ÉCONOMIE CONTEMPORAINE

Actualités

Rapport mensuel du CASIQ Hausse de 5,55 % de l'Indice Québec 30

Hausse de 5,55 % de l'Indice Québec 30 2 décembre 2014
Le Centre d'analyse et de suivi de l'Indice Québec (CASIQ) vient de publier son rapport mensuel de novembre 2014. Au cours du mois de novembre 2014, l'IQ-30 a connu une hausse de 5,55% pour clôturer le mois à 2 180,65. Durant ce mois, la valeur de 26 titres a augmenté tandis que celle de quatre autres a baissé. Durant le dernier mois, le titre de l'entreprise Bombardier est celui qui s'est le plus démarqué. Il a connu la meilleure performance mensuelle avec une hausse de 17,52%. Toutefois, le titre de la compagnie Groupe SNC-Lavalin est celui qui a le moins bien performé avec une diminution de -11,00%.

Note d'intervention de l'IRÉC no 38 La réforme fiscale doit faire plus de place à l'écofiscalité

La réforme fiscale doit faire plus de place à l'écofiscalité 1er décembre 2014
Malgré la difficulté de quantifier avec précision un bilan de l'écofiscalité au Québec, on peut cependant affirmer, à titre comparatif, que le Canada fait partie des pays dont les taxes carbones sont les plus faibles des pays développés. En 2006, la base de données de l'OCDE et de l'Agence européenne de l'environnement (AEE) recensaient environ 375 taxes et plus de 250 droits et redevances liées à l'environnement dans les pays de l'OCDE. En 2009, les revenus des taxes environnementales représentaient moins de 2 % en moyenne du PIB total pour les pays de l'OCDE. En tête de file, on retrouvait les Pays-Bas et le Danemark à près de 4 %, tandis que le Canada et les États-Unis fermaient la marche à moins de 1 % du PIB. Selon une étude plus récente, on évaluait que la fiscalité sur le carbone des pays de l'OCDE était en moyenne de 52,04 euros par tonne de CO2, alors qu'au Canada elle s'élevait à 7,72 euros la tonne de CO2.

Une contribution majeure de l'IRÉC à l'histoire économique du Québec Lancement du site sur le courtage financier au Québec (1867-1987)

Lancement du site sur le courtage financier au Québec (1867-1987) 27 novembre 2014
L'Institut de recherche en économie contemporaine (IRÉC) est fier d'annoncer le lancement de courtage.irec.net, un site sur la Toile proposant une histoire du courtage financier au Québec. Le site courtage.irec.net retrace le parcours d'entrepreneurs québécois qui ont joué un rôle essentiel dans le développement des infrastructures sociales, économiques et financières au Québec. Cette nouvelle ressource numérique rassemble une multitude de données et de documents, souvent inédits, et propose diverses analyses sur ces entreprises bien québécoises qui ont contribué à l'essor du Québec moderne. D'utilisation conviviale, le site courtage.irec.net s'adresse à toute personne – étudiant, spécialiste, journaliste, grand public - intéressée par l'histoire économique du Québec.

Accord économique et commercial global (AÉCG) Canada-Union européenne (UE) Faut-il célébrer « l'évocation culturelle »?

Faut-il célébrer « l'évocation culturelle »? 26 novembre 2014
Dans une cinquième Lettre sur le commerce international, Alexandre L. Maltais, chercheur de l'Institut de recherche en économie contemporaine (IRÉC), pose un regard critique sur la stratégie canadienne pour préserver l'exception culturelle dans le cadre des négociations sur l'Accord économique et commercial global (AÉCG) Canada-Union européenne (UE). « Bien que l'exception culturelle traditionnelle du Canada sur les “industries culturelles” soit plus large que celle de l'Union européenne, sa modernisation aurait été hautement souhaitable. Afin de donner vie à la Convention sur la diversité culturelle, et pour respecter les engagements internationaux en vertu d'autres instruments internationaux adoptés dans le cadre des travaux de l'UNESCO, la portée de l'exception culturelle aurait dû couvrir tous les types d'activités et de patrimoine culturels, notamment le patrimoine immatériel, subaquatique, mobilier et immobilier », a expliqué Alexandre L. Maltais.

oikos blogue
Graphisme : Anne Brissette graphiste  |  Réalisation : NeXion