Indice québec 30
2769,24
0,63 %
INSTITUT DE RECHERCHE EN ÉCONOMIE CONTEMPORAINE
AccueilActualitésActualitésUne grande corvée des transports

Pour une stratégie d'indépendance énergétique

Une grande corvée des transports

2 décembre 2010

Le rapport de recherche établit de façon empirique la valeur économique de la mise en œuvre d’un plan global reposant sur l’accélération de projets de transport collectif existants, le devancement et la réalisation de projets prévus et la création d’un réseau national de transport collectif reposant sur la technologie du monorail. Il mesure les effets structurants et les retombées économiques consolidées que pourrait avoir un vaste projet d’ensemble, une grande corvée de transport, en accélérant les investissements et y incorporant un projet de réseau national de transport par monorail.

 

Création de 140 000 emplois

 

Les chercheurs Gabriel Ste-Marie et Jules Bélanger ont évalué quensemble, les projets de transport collectif incluant celui dun réseau de monorails à moteurs-roues concernent des investissements dun peu moins de 20 milliards de dollars. L’évaluation des retombées économiques directes et indirectes permet destimer la création de près de 140 000 emplois et dune valeur ajoutée totale de 11,9 G$, dont 6,3 G$ versés en salaires, 5,3 G $ en rémunération du capital et 320 M$ en revenus nets des travailleurs autonomes. Par ailleurs, les revenus fiscaux des deux niveaux de gouvernement (impôts, taxes, parafiscalité) s’élèveraient à près de 2,3 G$.

 

Une solution rentable dici : le monorail rapide suspendu à moteurs-roues

 

Un autre des chercheurs, lingénieur Pierre Langlois, a fait la démonstration que limplantation dun TGV entre Montréal et Québec nest pas justifiable économiquement et ne se rentabiliserait jamais. Il faudrait débourser environ 8,75 G$ pour une ligne entre Montréal et Québec. Par contre, le monorail rapide suspendu à moteurs-roues de lingénieur québécois Pierre Couture coûte trois fois moins cher soit 3 G$. De plus, un réseau de monorails rapides suspendus à moteurs-roues est particulièrement bien adapté aux régions à faible densité de population comme au Québec. Limplantation dun tel réseau dans les principales villes du Québec est évaluée à 12 G$.

 

Une stratégie globale dindépendance énergétique

 

Robert Laplante et Gilles L. Bourque ont expliqué que lhypothèse de la réorganisation des infrastructures de transport comme pierre angulaire dune stratégie dindépendance énergétique sappuie tout aussi bien sur la nature de l’économie québécoise que sur les priorités à servir pour en accroître la cohérence en structurant son espace économique par un réseau de transport collectif électrifié. Les infrastructures de transport constituant un service public essentiel à lamélioration de la compétitivité des régions et au soutien de la mise en œuvre dune politique de diversification industrielle, le choix du transport na donc rien de fortuit. La visée, ici, consiste à recadrer la discussion sur les avantages de l’électrification du transport dans une perspective large .

 

L’économie québécoise est une des mieux placées au monde pour réaliser un changement de base énergétique. « Riche dun fabuleux patrimoine hydro-électrique, dune forêt boréale exceptionnelle, dun territoire immense et particulièrement propice à la mise en valeur dun gigantesque potentiel éolien, solaire et agroforestier, le Québec peut, mieux que bien dautres, recomposer son portefeuille énergétique et faire de cette recomposition une occasion exceptionnelle de reconversion industrielle et de rétablissement de sa balance commerciale. Lindépendance énergétique est à portée de main », ont conclu les deux chercheurs.

 

Un colloque sur lindépendance énergétique en janvier 2011

 

Afin dalimenter le débat public, lIRÉC organise un colloque le 20 janvier prochain à lInstitut de tourisme et dhôtellerie du Québec (ITHQ) de 8 h 30 à 12 h 30. Le thème sera « Lindépendance énergétique et la mobilité durable : lenjeu de l’électrification du transport collectif ». 

 

Pour avoir plus d’informations sur le contenu, on peut consulter le communiqué de presse ou le rapport de recherche.

 

 

Graphisme : Anne Brissette graphiste  |  Réalisation : NeXion